Mes péripéties d’endogirl à roulettes : Chapitre 2

Le 15 novembre 2017, ma petite saloperie et moi avions rendez-vous. Un tête-à-tête au bloc opératoire… Une date que je n’oublierai pas… Déterminée à gagner cette première manche, j’attendais ce jour avec une certaine impatience.

Mais, à mon réveil, j’ai pris conscience, qu’il faudrait beaucoup de temps, sans doute, d’autres interventions et un traitement à vie, pour parvenir à stabiliser cette endométriose. Après une très courte hospitalisation, digne d’un épisode de Grey’s Anatomy… Je suis de retour chez moi. Une période postopératoire assez compliquée, douloureuse, et fatigante.
L’endométriose est une maladie chronique complexe, il faut apprendre à vivre avec ses aléas. Pour le moment, je dois laisser le temps, faire son œuvre. Cela n’est pas toujours simple, mais j’ai confiance en la Vie.
N’en déplaise à certaines personnes, je continuerai à raconter sur ce blog, »mes histoires de nanas ». Non pas par manque de pudeur, mais parce que, j’en éprouve le besoin. Comme beaucoup de femmes atteintes de cette maladie, je brise enfin le silence.
Pour conclure, je tiens à remercier, mon mari, ma famille, mes amies pour leur précieux soutien.

©Aurélie Dechambre, le 26 Novembre 2017

endo

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s