Publié dans Bulles poétiques

Brisons le silence

Mon corps est souvent envahi par la douleur.
Parfois, je me laisse submerger par mes peurs.
Comment vivre avec cette maladie ?
Certains soirs, j’ai l’impression que mon ventre devient mon pire ennemi.

Un quotidien qu’il faut réadapter.
Des traitements, pour essayer de te stabiliser.
Toi l’endométriose, tu es une saloperie trop souvent ignorée.
Douleurs chroniques, désagréments intimes, grande fatigabilité, stérilité.

Dans mon corps, tu squattes à jamais.
Certains jours sont difficiles, mais ensemble nous devons cohabiter.
Alors, j’ai appris à t’accepter. De la vie, je veux profiter.

J’écris pour sensibiliser et informer.
Par l’endométriose, une femme sur dix est concernée.
Brisons le tabou et n’ayons pas honte d’en parler.

©Aurelie Dechambre le 13 avril 2018
Tous droits réservés.

endo .jpg

Auteur :

Bienvenue dans ma bulle Atteinte d'une Paralysie Cérébrale et d'une Endométriose. Mes écrits sont souvent autobiographiques.

2 commentaires sur « Brisons le silence »

  1. Bonjour,

    Pour un travail de maturité sur le thème de l’endométriose, nous serions intéressées par l’une de vos citations afin de la joindre à notre travail en mentionnant votre nom en tant qu’auteur.

    La citation est la suivante :
    Elle ne se voit pas, elle ne s’entend pas, pourtant, la différence existe et dans le silence résiste. Elle vit, cachée sous des masques pour éviter les frasques.
    ENDOMETRIOSE
    Sortons du silence parlons de cette différence.

    Auriez-vous l’amabilité de nous donner votre accord ?

    Cordiales salutations.

    Emilie et Marine.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s