Nous ne vous oublions pas

Il y a trois ans, j’écrivais ce texte …

Ce soir ,  nous ne devons  pas oublier.

« Terrassée par l’horreur…
Il ne reste que les pleurs et la douleur…
Tuer pour une sortie ?
Attentats à la Liberté, attentats à la vie, attentats horreur…
Je pense à ceux qui sont tombés sous les balles, aux victimes de cet acte lâche et imbécile…
Je pense également à toi qui as ouvert ta porte et secouru ton frère humain, toi qui vis dans l’angoisse d’avoir un proche à l’hôpital, ou disparu…
Je pense fort aussi à toi qui es trop loin et que je voudrais pouvoir prendre dans mes bras…
Écrire pour ne jamais oublier…
Écrire pour ne pas céder à la peur, notre pays pleure…
Jeunesse qui ne demandait qu’à vivre…
Ce monde devient bateau ivre.
Attentats à la Liberté, attentats à la vie, attentats horreur… »
©Aurélie Dechambre le  13 novembre 2015 en hommage aux victimes des attentats de Paris)
Extrait du recueil Ose croire en tes rêves.

coueur

Hello novembre

  Le soleil est parti, la pluie et le froid sont de retour, les premiers flocons  sont tombés.Aucun doute, novembre pointe le bout de son nez.

La saison  des  raclettes, des comtes de Noel, et des dimanches cocooning a commencé.

En automne, la nature nous offre de jolies couleurs et de très beaux paysages.

En ce premier jour de novembre,  j’ai une pensée particulière, pour les personnes les plus démunies

Dans quelques semaines, l’esprit de Noël, s’invitera dans nos cœurs, alors n’oublions pas ceux qui n’ont rien.

Je souhaite un joli mois de novembre, rempli d’amour et de douceurs

©Aurélie Dechambre,le 1er novembre 2 018.

Wooden Table With Orange Leaves And Blurred Autumn Background

Si demain …

Si demain, tout s’arrête brusquement… Que la mort nous appelle soudainement.
Si demain, notre vie prend fin… Qu’une tragédie nous fauche en plein chemin.

Est-ce qu’on se sera vraiment tout dit ?

Demain, il sera peut-être trop tard, alors prenons le temps, dès aujourd’hui de se parler… Parler de tout, de rien. De ce qui va, de ce qui ne va peut-être pas.
Prenons le temps de se dire les choses. Même les plus petites, les plus insignifiantes. Les plus belles, les plus tendres. Mais aussi les plus moches, celles qui, parfois, font mal.

La vie est courte, ne laissons pas trop de non-dits envahir notre quotidien.

Elle ne tient qu’à un fil, et nous rappelle combien le présent est précieux.
Ce texte, je l’ai écrit pour vous, mais également moi…

Pour tous ceux, à qui je n’ai pas eu le temps de tout dire… Ceux que mes silences ont parfois blessés.

© Aurélie Dechambre, le 16/09/2018  Tous droits réservés.

cantal

 

 

 

 

 

 

 

L’allée de la générosité

Osez prendre la route du départ,
Et traversez celle de l’espoir.
Vous arriverez à,
L’allée de la générosité
Qui sera celle de l’amour et de la solidarité
N’ayez pas peur, suivez votre cœur.
Ne tardez pas et avancer,
Pas à pas, vous y arriverez…

loire 3

© Aurélie Dechambre, le 25 août 2 018.
Tous droits réservés.

 

 

 

Solidarité avec la Grèce.

En Grèce, au moins 80 personnes ont péri dans de terribles incendies. Des vents violents, une forte chaleur et de multiples départs de feu expliquent la gravité de la situation.

Trois jours de deuil national ont été décrétés
Ce soir, je souhaite juste exprimer ma solidarité à  la population grecque.
Pensées, compassion et prières aux victimes et aux familles endeuillées.

 

grece

© Aurélie Dechambre, le 25 juillet 2018.

 

Une touche d’optimisme s’il vous plait

Nous avons tous dans notre entourage des personnes qui voient le verre à moitié vide plutôt qu’à moitié plein. Et souvent, elles ont cette faculté incroyable de nous plomber le moral.
Pourtant, être optimiste peut s’apprendre avec le temps. Avoir une vision positive de la vie, permet de l’accepter telle qu’elle est, avec son lot de joies, et de déconvenues. Chaque jour, nous pouvons faire la liste des petites choses positives qui nous arrivent. Les mettre en avant plutôt que de nous plaindre sans cesse. Il nous est souvent possible de transformer une expérience malheureuse en une action positive.
Être optimiste, c’est également, se donner l’occasion d’apprécier les petits bonheurs de la vie, que l’on a trop tendance à oublier.
Cependant, être optimiste n’est pas toujours facile. Cela ne veut pas dire, que tout va toujours bien. Face aux épreuves de la vie nous avons le droit d’être fatigués, et de ne pas avoir le moral.
En réalité, tout ceci n’est qu’un vaste jeu d’équilibre et un état d’esprit. Chacun est libre de choisir le sien. Mais si nous tenons honnêtement notre « livre de compte » intérieur », nous réalisons que tout ne va pas si mal.

 

positiv

© Aurélie Dechambre, le 23 juillet 2018.
Tous droits réservés.