Emotions contradictoires

Il y a des émotions qui s’éveillent au crépuscule,
et d’autres à l’aube…

Il y a des larmes que l’on ne peut retenir,
et des joies que l’on aime partager.

Il y a des doutes que l’on préfère enfouir,
et des peurs que l’on ose dévoiler.

Il y a des souvenirs qui laissent derrière eux des regrets,
et d’autres des étoiles dans les yeux.

Les émotions font partie de la vie,
Ils mettent en valeur ce que nous sommes, ce qui en nous survie.

©️Aurélie Dechambre

🔷Création du collectif Les Revhandic’s du domicile.🔷

Ce projet se trouvait dans un coin de ma tête, depuis un moment…

Avec un petit groupe de personnes, nous sommes passés à l’action…

J’ai le plaisir de vous annoncer la création du collectif, Les Revhandic’s du domicile.

Ce collectif, composé, de personnes en situation de handicap vivant à domicile et dépendantes au quotidien, a pour objectif d’alerter les pouvoirs publics sur la problématique de l’aide à domicile . Je remercie les personnes, qui me suivent dans cette belle aventure,et qui ont acceptés de donner de leur temps.😉😘.

⚠ Nous recherchons des gens motivés pour nous aider.

Si Vous souhaitez vous impliquer dans notre collectif, contactez-nous par mail ➡collectif.revhandics@gmail.com

sur notre groupe FB➡ : https://www.facebook.com/groups/188131326471740 A VOS PARTAGES

©️ Aurélie DECHAMBRE.

J’écris ma différence à l’encre indélébile

Je me demande, parfois, ce que ma vie serait devenue sans l’écriture…

Depuis l’enfance, l’écriture est mon refuge .Elle me permet de me ressourcer dans une bulle apaisante. Une bulle d’émotion, dans laquelle, je m’exprime librement, sans masques et sans filtre. Au fil des mots, je couche sur papier, tout ce qui m’apaise ou me bouleverse. Je me laisse porter par la page blanche, au gré de mes envies, de mes inspirations.

Alors que, mon corps est entravé sur mon fauteuil roulant, ma plume ,elle est libre. Cette amie discrète, me permet de voyager, de rêver, de m’évader. Cependant lorsque, le handicap devient trop lourd, j’utilise aussi les mots pour exorciser les maux. J’écris, quand je ne parviens pas à parler, à crier ou même à pleurer. J’écris car je ne peux pas marcher.

Je cris/j’écris ma différence, à l’encre indélébile, mais également, la beauté de la Vie.

©Aurélie Dechambre

2021

À l’aube de cette nouvelle année, je vous souhaite simplement qu’elle soit meilleure que la précédente.

Pas de long discours, ni de bonnes résolutions que nous n’arrivons pas forcément à tenir. Je vous souhaite sincèrement de pouvoir serrer vos proches dans vos proches.

Je vous souhaite également de rire et de profiter des petits bonheurs de la vie. J’espère que 2021 sera une année de tolérance, de bienveillance, d’entraide et qu’un maximum de difficultés vous seront épargnées.

©️ Aurélie DECHAMBRE

À l’hôpital !

Sais-tu où tu peux réaliser l’importance de la Vie ?
À l’hôpital !
Entre ces murs blancs, tu y apprendras, le sens du mot patient, mais également à relativiser et à ne jamais perdre la foi.
En cette période de crise sanitaire, tu y verras l’ensemble du personnel hospitalier à bout de souffle, mais qui risque sa vie pour sauver la tienne…
Tu y traverseras des moments de doute, de colère, d’angoisse, mais aussi de joie, et d’apaisement.
Tu y croiseras l’Humilité, les vrais amis, et le regard inquiet de tes proches, craignant qu’un médecin leur annonce l’inacceptable.
Tu y trouveras sans doute, une vraie raison de vivre.
Tu y réaliseras, que le temps court et ne pardonne pas. Que la vie précieuse qui ne tient qu’à un fil et que demain n’arrivera peut-être pas.

© Aurélie Dechambre,

Illustration Alireza Pakdel (caricaturiste iranien)

Journée Internationale des Droits des femmes

La Journée Internationale des Droits des femmes a lieu tous les ans le 8 mars. Officialisée par les Nations Unies en 1977, puis en France depuis 1982, elle trouve son origine dans les luttes des ouvrières et suffragettes du début du XXe siècle, pour de meilleures conditions de travail et le droit de vote. Il s’agit d’une journée manifestation et de sensibilisation à travers le monde.
C’est aussi l’occasion de mettre en avant l’épineuse question de l’égalité hommes/ femmes. Cependant, cette journée fait débat, certains dénoncent sa récupération commerciale et marketing, d’autres défendent son utilité. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’une journée riche de sens, à haute valeur symbolique.
Cependant, le 8 mars, n’est pas la fête de la « meuf « ou de la « gonzesse » mais bel est bien la Journée Internationale des Droits des Femmes.
Alors, espérons que ces droits s’étendent, et les protègent dans n’importe quel pays. Espérons que les pratiques et les mentalités changent chaque jour et pas seulement un jour par an…

 

©Aurélie Dechambre, 

 

En chemin pour 2020

L ‘ année 2019 vient de céder sa place à 2020. Celle-ci nous invite sur un tout nouveau chemin long de 366 jours,parsemé d’espoir et de bonheur,mais également de moments plus compliqués.Chaque chemin est unique… Il nous construit et nous fait avancer.A l’aube de cette nouvelle année, je vous souhaite de vivre pleinement les aventures qui vous attendent, de ne pas vous décourager devant les obstacles que vous rencontrerez… Les plus grands détours mènent ,souvent, sur de très beaux sentiers. Ils nous permettent de découvrir de somptueux paysages.

Belle année à tous.

©Aurélie Dechambre

 

Christmas is in the air

Noël est presque là…

Je vous souhaite un Noël, riche en communion, en partage. Savourons ces instants de joie et de paix.

Je vous souhaite un Noël, sans opulence, ni avalanche de présents éphémères, mais avec le plus précieux des cadeaux, celui d’être ensemble, celui d’être en vie.

Je vous souhaite un Noël, riche en bienveillance, en espérance. En cette période de fêtes, puissions nous avoir, une attention, un sourire, une parole réconfortante, envers ceux qui en ont besoin.

©Aurélie Dechambre, décembre 2019

Hello décember

Novembre s’en est allé. Pas de doute, les fêtes approchent. Les décorations ont pris vie dans les rues, les vitrines des magasins, les maisons. La féerie de Noël est partout. Avec elle, ses ambiances et ses moments de détente.
Les années passent et certaines traditions se perdent. Petit à petit, la société de consommation transforme l’esprit de Noël. Pour beaucoup, la chasse aux cadeaux est ouverte. Certes, recevoir un présent fait toujours plaisir.
Mais pour ma part, Noël est avant tout, un moment de partage …En cette période de l’Avent qui commence, j’ai une pensée particulière, pour les personnes les plus démunies, les plus isolées et pour tous ceux pour qui cette période s’annonce délicate.

Je vous souhaite un joli mois de décembre, rempli d’amour et de bienveillance.

©Aurélie Dechambre, décembre 2019