Textes autobiographiques

Ma douce amie…

Que le temps passe vite, il y a deux ans tu nous quittais. Sans bruit,tu t’envolais vers un monde meilleur.

Un monde où le handicap et la maladie n’existent pas.

Un monde rempli de paix et de joie.

Je pense souvent,à toi en me remémorant nos bons moments.

Au paradis, je te sais sereine et apaisée.

Pour ma part, la vie est parfois rude, mais ce n’est rien à côté des souffrances que tu as dû endurer. J’essaye de relativiser.

J’ai une pensée pour ta famille, en particulier pour ta maman, avec qui tu avais une si forte relation .

Ton départ m’a vraiment affecté, mais notre amitié ne s’éteindra jamais.

Je t’envoie mes plus tendres pensées…

©Aurélie Dechambre, le 18 mai 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s